113 009 personnes ont participé à une enquête organisée par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) sur l’usage du vélo au quotidien, connaître les attentes des français en matière de politique vélo et ainsi établir un baromètre des villes cyclables.

Selon la FUB et avec « plus de 113 000 réponses, le Baromètre des villes cyclables est la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo, et la 2e d’Europe. Illustration d’une passion retrouvée, cette enquête sur le vélo constitue la plus large contribution citoyenne aux Assises de la mobilité. Les résultats montrent que les Françaises et les Français attendent du gouvernement une politique pro-vélo ambitieuse pour accélérer la transition des mobilités ».

Les français aiment le vélo. Cette passion au quotidien n’est donc pas réservée aux bataves et aux scandinaves. La nouvelle est incroyable ! Une idée reçue sur le marché du cycle s’effondre. La France ne pense pas que « voiture Diesel ». Non, elle a d’autres ambitions pour ses déplacements journaliers.

Suite aux Assises de la Mobilité, dont nous verrons en 2018 l’intérêt, il était important que les cyclistes du quotidien aient une voix. Qu’ils soient visibles des institutions gouvernantes de notre cher pays. Une frustration, tout de même, les résultats définitifs ne seront connus qu’en mars 2018.

En attendant, la FUB dévoile les premiers éléments suivants :

Les freins à la mobilité vélo

SÉCURITÉ :

• 80 % des répondants (85 % des répondantes) estiment qu’à vélo il est important d’être séparé du trafic motorisé.

• 90 % estiment que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité

BIENVEILLANCE :

• 90 % des répondants constatent que des conducteurs se garent fréquemment sur les itinéraires cyclables qui leur sont réservés.

• 8 % seulement des répondants s’estiment respectés par les conducteurs de véhicules motorisés !

STATIONNEMENT :

• 20 % seulement des répondants trouvent qu’il est facile de stationner son vélo en sécurité près des gares ou stations de transports en commun.

• 92 % des répondants estiment que les vols de vélo sont fréquents et craignent pour la sécurité de leur véhicule.

Ainsi, vous découvrez les points sur lesquels les municipalités vont devoir travailler et sur lesquels la FUB demande une action de l’Etat.

Source : le Mobilite